Accueil

Au Sud de la Touraine, aux portes du Poitou, Richelieu y avait découvert son duché-prairie. Il y fit construire un château et une cité (XVIIe siècle).

Non loin de là, à Razines, un îlot verdoyant « La Garrelière » est en terre viticole depuis plus de trois siècles. Sur cette colline (130 m d’alt.), la vigne reçoit le meilleur ensoleillement et produit un vin de terroir. Aujourd’hui 20 hectares de vignes, (plus de 60 ha au début du XXe) d’un seul tenant entourent la propriété et ses chais du XVIIIè siècle. Forêts, diversité de cultures (vignes, truffes, asperges, céréales, bois…), le Richelais est une région remplie de couleur et de douceur. Le Domaine fait partie de l’appellation Touraine mais sa situation géographique le classe à part

Depuis 1985, François Plouzeau, vigneron-propriétaire, exploite, vinifie et élève les vins du domaine et depuis 1993, le Domaine de la Garrelière est conduit en biodynamie, aucun produit chimique de synthèse (engrais, désherbant, pesticide ou insecticide). La Biodynamie est avant tout un travail de soin de la terre. Il  s’agit d’en assurer l’équilibre et de créer des conditions de vies harmonieuses entre terre, plante et environnement. On apporte par des préparations bien spécifiques : le compost de bouse MT, le 500 (bouse de corne), le 501 (silice de corne) et presle, ortie, achillée, saule, valériane…) des éléments naturels qui stimulent l’activité du sol et renforcent la plante. La pratique de la bio-dynamie sur un domaine viticole permet de produire un vin exprimant son terroir, avec ses particularités.